- Quand l’énergie n’est plus au rendez-vous. Une démarche afin de vous amener à réfléchir à l’impact de vos occupations sur votre niveau d’énergie -

FATIGUE

Être fatigué ne constitue pas un trouble de santé mentale en soi. Par ailleurs, ce sentiment de fatigue chronique qui affecte plusieurs personnes constitue un pas vers la maladie, un indicateur que quelque chose ne va peut-être pas dans votre quotidien.

Aperçu des impacts fonctionnels liés à la fatigue chronique

La personne qui vit de la fatigue au quotidien tend à remettre en question son engagement dans ses occupations. En effet, elle développe des appréhensions face à certaines occupations, convaincue que celles-ci entretiennent sa fatigue. Elle peut par conséquent développer des comportements d’évitement et progressivement délaisser certaines occupations qui étaient auparavant importantes pour elle. Également, les activités de repos (ex : dormir, écouter la télévision, loisirs passifs, activités de détente, etc.) peuvent être surinvesties au détriment des autres sphères occupationnelles.

Ainsi, plusieurs occupations sont délaissées, de même que les fonctions qui leurs étaient associées (ex : plaisir, valorisation, rémunération, relaxation, santé, etc.). Au fil du temps, la diversité occupationnelle s’appauvrit et le quotidien devient dénudé de sens.

Les occupations les plus souvent délaissées sont celles qui étaient sources de bien-être et énergisantes, rendant la personne encore plus vulnérable à la fatigue et aux troubles de santé mentale.

Face à la détresse et à la fatigue, l’évitement grandit et les atteintes fonctionnelles peuvent elles aussi s’amplifier, affectant la sphère sociale et professionnelle.

Aperçu du processus en ergothérapie

Le processus d’intervention en ergothérapie vise à amener à personne à porter un regard nouveau sur son quotidien et à réfléchir objectivement à l’impact de ses occupations sur son niveau d’énergie : quelles occupations sont énergivores et lesquelles sont plutôt énergisantes?

Elle est aussi amenée à réfléchir à ses limites - à mieux gérer son énergie au quotidien, afin d’éviter de se rendre trop loin dans l’intensité de sa fatigue.

Finalement, elle doit réfléchir aux moyens justes pour adresser sa fatigue : prendre le bon moyen pour adresser le bon niveau de fatigue.

Il s’agit d’un processus de développement personnel où l’ergothérapeute offre soutien et conseils basés sur les bonnes pratiques et où l’individu est le réel expert de sa situation bien unique.

Les stratégies d’intervention en ergothérapie comprennent entres-autres l’acceptation, la pleine conscience, la restructuration cognitive, les principes d’économie d’énergie et de gestion du stress, la mise en place de routines efficaces et de saines habitudes de vie, etc.